amazon disney

walt disney animation affiche roi lion poster lion king

Fiche technique.

Réalisateurs : Roger Allers et Rob Minkoff.
Scénaristes : Irene Mecchi, Jonathan Roberts, Linda Woolverton (assistés de Brenda Chapman), Burny Mattinson, Barry Johnson, Lorna Cook, Thom Enriquez, Andrew Gaskill, Gary Trousdale, Jim Capobianco, Kevin Harkey, Jorgen Klubien, Chris Sanders, Tom Sito, Larry Leker, Joe Ranft, Rick Maki, Ed Gombert, Francis Glebas et Mark Kausler.
Producteurs : Thomas Schumacher et Sarah McArthur.
Compositeur : Hans Zimmer.
Animateurs : Mark Henn, Ruben Acquino, Tony Fucile, Andreas Deja, Anthony Derosa, Tony Bancroft, Michael Surrey, James Baxter, Ellen Woodbury, Russ Edmonds, Alexander Kupershmidt, David Burgess, Tom Bancroft, Broose Johnson, Daniel T. Hofstedt, Dan Wawrzaszek, Randy Haycocok, Joe Ekers, Michael Cedeno, Dale Baer, Lorna Cook, Phil Young, Chris Wahl, Bradley Kuha, Doug Frankel, Jean Morel, Mark Koetsier, Alex Williams, Robert Bryan, Gilda Palinginis, Ron Husband, Tim Allen, David Puiksma, Brian Ferguson, James Lopez, Michael Show, Randy Cartwright, Barry Temple, Michael Swofford, Rejean Bourdages, Lou Dellarose, Larry White, Ken Boyer, Gregory Manwaring, Hans Bacher, Randy Fullmer, Jean Gilmore, Joe Grant, Mike Hodgson, Lisa Keene, Sue C. Nichols, Melvin Shaw, Bob Smith, Bruce Zick, Scott Santoro, Scott F.Johnston, MaryAnn McLeod (avec la participation de Pixar), James Tooley, Rob Bekuhrs, Steve Goldberg, Sandra Groeneveld, Marcus W.Hobbs, Kiran Bhakta Joshi, Mary Jane Turner, Linda Bel, Gregory William Griffth, Allen Blyth, Christine Blum, Dave Bossert, Ed Coffey, Eusebio Torres, Garrett Wren, Marlon West, Mauro Maressa, Tom Hush, Christopher Jenkins, David 'joey' Mildenberger, Dorse A.Lanpher, Stephen B.Moore, Td Kierscey, Colbert Fennelly, Dan Lund, Graham Woods, Jazno Francoeur, Kristine Brown, Mark Barrows, Tony West, Dans Wanket, Josephe C.Pepe et Michael Duhatschek.
Société de production : Walt Disney Pictures et Walt Disney Feature Animation.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Première USA : 15 Juin 1994 (Los Angeles et New York).
Sortie USA : 24 Juin 1994.
Sortie française : 9 Novembre 1994.
Titre original : The Lion King.
Durée : 1h29.
Budget : 45 millions de dollars.
Recette mondiale : 783,4 millions de dollars.
Recette USA : 422 783 777 dollars.
Entrées françaises : 10 135 871 entrées.

Résumé.

A la naissance de Simba, le fils de Mufassa, Scar le frère cadet de ce dernier n'a qu'une seule idée en tête, se débarrasser des deux lions afin d'accéder enfin au trône de la Terre des lions. Scar arrive à ses fins sans savoir que Simba est encore en vie. Ce dernier est recueilli par Timon et Pumbaa qui vont lui apprendre à grandir sous le signe du Hakuna Matata (sans soucis). Un jour Nala, amie d'enfance de Simba, tombe nez à nez avec lui alors qu'elle cherchait de l'aide. Avec Rafiki, Nala arrive à convaincre Simba de reprendre la Terre des lions qui est gouvernée par Scar et les hyènes. Mais Simba arrivera-t-il à se débarrasser de ses démons intérieurs et de reprendre sa place de roi ?

Achat.

Voix.

Simba : Jonathan Taylor Thomas (enfant) et Matthew Broderick (adulte) (VF : Dimitri Rougeul (enfant) et Emmanuel Curtil (adulte)).
Mufasa : James Earl Jones (VF : Jean Reno).
Scar : Jeremy Irons (VF : Jean Piat).
Nala : Niketa Calame (enfant) et Moira Kelly (adulte) (VF : Morgane Flahaut (enfant), Melinda Attia (enfant chant), Sybille Tureau (adulte) et Maïdi Roth (adulte chant)).
Timon : Nathan Lane (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Pumbaa : Ernie Sabella (VF : Michel Elias).
Zazu :  Rowan Atkinson (VF : Michel Prud'homme).
Rafiki : Robert Guillaume (VF : Med Hondo).

En savoir plus.

C'est en 1989 que Jeffrey Katzenberg lance le projet sur une histoire de lions dans la savane, inspiré de Hamlet de Shakespeare. L'équipe Disney insiste sur le fait qu'il s'agit bien du scénario original mais beaucoup lui trouvent de nombreuses ressemblances avec le manga 'le roi Leo' d'Osamu Tezuka. 1991, Roger Allers est le premier réalisateur à être nommé sur le projet suivi l'année suivante par le co-réalisateur Rob Minkoff mais malgré un voyage au coeur du Kenya permettant au scénariste d'approfondir le scénario, la trame solide manque. Tout bascule le jour où l'exil de Simba et la création des célébres Timon et Pumbaa ont été trouvés, ce qui a permis de lancer la production du film. Le Roi Lion marque pour Disney la fin du troisième âge d'or du studio qui voit le départ après un gros déchirement de Jeffrey Katzenberg qui crée par la suite le studios concurrents Dreamworks.

Grammaticalement la phrase « Hakuna matata » est incorrecte en Swahili, littéralement on peut le traduire par « des ennuis n'ai-je pas » mais la production a tout de même gardé cette phrase qui sonnait bien.

Dans le film Dans la Chaleur de la Nuit  (1967 avec Sindney Poitier) il y a une célèbre réplique « they call me Mister Tibbs » qui a été utilisée pour la phrase de Pumbaa « on m'appelle Monsieur Porc ! » (« They call me Mister Pig ! »).

Deux références à la pièce de Shakespeare Hamlet ont été insérées dans le film : « Longue vie au roi ! » que lance Scar avant de faire tomber Mufasa du haut du rocher est tiré du vers « Bonne nuit, doux prince ». La deuxième référence est la scène où Zazu est retenu prisonnier et chante pendant que Scar tient un crâne dans sa patte droite. Il y a aussi dans cette scène une référence à la célèbre attraction « It's a small world » quand Zazu en fredonne un court passage qui exaspère Scar qui l’interrompt sur le champ.

La voix originale de Ed (doublé par Jim Cummings) est la seule à ne pas être doublée dans toutes les versions du film car il se contente seulement de rire. Dans certains pays, le chantonnement de Rafiki quand il peint Simba et le soupir irrité de Zazu quand Scar le recrache au début, ne sont pas doublés non plus.

Scar prend la place d'Hitler et les Hyènes celle des SS dans la chanson « Soyez prêtes ». Cela est une référence au film de propagande nazie « le triomphe de la volonté ». En VO la voix de Jeremy Irons est remplacée par Jim Cummings sur la phrase « You won't get a sniff without me ! » (« Vous mourrez de faim pour la vie ! ») parce que Jeremy Irons avait une voix pas assez aigüe pour ce passage.

Jeremy Irons a joué dans le film 'le mystère von Bülow' (Reversal of fortune, 1990). Une des répliques qu'il tient dans ce film est un échange entre lui (Claus von Bülow) et un certain Dershowitz qui lui dit « vous êtes un homme très étrange » celui-ci lui répond caché dans l'ombre de sa limousine « vous n'avez pas idée » et dans le roi lion, Simba dit à Scar « ce que tu es bizarre » ce à quoi il répond une fois de plus « tu n'as pas idée ».

Le  Roi Lion est le tout premier classique Disney à n'avoir aucune référence sur les humains quelle qu'elle soit. C'est aussi le premier classique où l'on voit directement la mort d'un personnage « gentil » (Mufassa). Par exemple dans Bambi (1942), on suggère que la maman de Bambi est morts sur le son d'un coup de feu puis après la mort est confirmés par les dires de son père mais la mère demeure cachée des spectateurs. Néanmoins dans le Roi Lion, nous voyons le cadavre de Mufassa pendant un peu plus d'une minute en gros plan. Mais, le côté endormi de Mufassa atténue la scène tragique.

Les animaux communiquent tous entre eux  grâce à la personnalisation associée à l'anthropomorphisme que l'on donne au personnages, des caractères très marqués et différents les uns des autres.

L'écosystème est symbolisé par le fameux « Cycle de la vie ». On nous l'explique via la scène entre Simba et Mufassa : ce dernier lui explique et lui rappelle que l'équilibre de la nature est fragile et qu'elle doit être respectée. La Terre des lions se retrouve dévastée après la mort de Mufassa mais elle reprend vie une fois que Simba reprend son rôle de roi dans le cycle de la vie.

Dans Merlin l'enchanteur, nous voyons une accolade entre Arthur et Merlin. Celle-ci est reproduite deux fois dans Le Roi Lion : au début quand Mufassa enlace Rafiki et à la fin quand c'est au tour de Simba de l'enlacer avant d’accéder au trône.

Dans la version allemande, Zazu ne chante pas l'air de «It's a small world » mais des premières phrases de la chansons « sur le pont d’Avignon » dans lequel Scar participe dans la langue de Molière.

Les studios ont été très surpris du grand succès qu'a obtenu Le Roi Lion à sa sortie. Il devait être un simple film dit de série B en attendant la sortie de Pocahontas.

Le Roi Lion a pendant longtemps été le plus gros succès d'animation de tous les temps avec 783,4 millions de dollars de recette dans le monde (il a été dépassé après par Le monde de Nemo, Shrek 2 et 3, L'Age de glace et Toy story 3) et demeure aujourd'hui comme étant la référence dans sa catégorie en matière de rentabilité. En France, Le Roi Lion a terminé en tête du box office en 1994 avec plus de 10 millions d'entrées et il a été un des plus gros succès mondiaux de l'industrie de la vidéo avec plus de 55 millions d’unités de DVD et VHS vendues.

Le Roi Lion a remporté plusieurs prix : L'Oscar de la meilleure musique (1995 : Hans Zimmer) et de la meilleure chanson (1995 : Elton John et Tim Rice pour Can you feel the love tonight), les Golden Globe du meilleur film musical ou comédie, de la meilleure musique de film et de la meilleure chanson originale. Jeremy Irons a reçu le Grammy Award de la meilleure réussite pour une voix en 1994. Que ce soit dans la version originale ou française, des acteurs renommés ont doublé la voix de la plupart des personnages.

Le Roi Lion fut victime d'une polémique assez gênante. Dans la scène où Simba quitte Timon et Pumbaa et qu'il s'allonge au bord d'une falaise libérant un nuage de poussière, le mot « SEX » se forme brièvement dans le ciel. Disney a démenti ses accusations en précisant que les lettres étaient « sFx » (Pour « Special Effects »). Néanmoins, lors de la sortie du DVD en 2003, le passage a été tout de même modifié.

Le Roi Lion a eu le droit à deux suites : Le Roi Lion 2 : l'honneur de la tribu (1998) et Le Roi Lion 3 : Hakuna matata (2004) tous deux sortis directement en vidéo. En plus de cela une série télévisée sur Timon et Pumbaa a été diffusée entre 1995 et 1998 et le film a aussi eu le droit à une comédie musicale créée à Broadway en 1997 au grand succès. Le Roi Lion est ressorti en 2011 en version 3D en salle.

Il y a une rumeur circulant qu'une autre série dérivé serait en production « The lion guard » (la garde du lion) mettant en scène le deuxième lionceau de Nala et Simba appelé Kion.

Notre avis.

32ème classique d'animation des studios Disney, Le Roi Lion est incontestablement un des plus célèbres chefs d’œuvre au succès inattendu. L'histoire est simple mais efficace, nous suivons la vie de Simba enfant du roi Mufassa et de Sarabi. Naïf et curieux, Simba se mettra plusieurs fois dans de sacrés pétrins mais ces pétrins sont secrètement orchestrés par Scar son oncle qui n'a qu'une seule envie : gouverner la Terre des lions. Bien sûr Scar est le grand méchant de ce classique allant jusqu'à tuer son frère pour arriver à ses fins ce qui deviendra le passage le plus triste du film. Simba après ce drame, s'enfuit et fait la connaissance de Timon et Pumbaa deux amis hilarants qui redonneront à Simba l'envie de continuer à vivre mais loin de la Terre des lions dans un endroit paradisiaque en plein milieu du désert. Un jour Nala, meilleure amie d'enfance de Simba, débarque pour venir chercher de l'aide et s'étonne de le voir alors que les lions le pensent mort. Simba se sent coupable car Scar lui a dit que c'était de sa faute si son père était mort, il refuse donc de revenir à la Terre des lions mais Rafiki, le singe de la raison qui passait par là, vient lui donner LA raison valable pour revenir se battre pour son royaume. Au niveau des personnages nous avons une hiérarchie mais tout le monde se respecte comme l'explique Mufassa à Simba, il appelle ça « Le cycle de la vie ». Zazu le majordome de la famille royale des lions est un Calao à bec rouge (ou un oiseau pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête), les animaux gambadent les uns avec les autres même si la chaîne alimentaire fait qu'il y ait le prédateur et la proie. La savane du film est un lieu moins animal et plus humain que la savane que l'on connaît. Les hyènes quant à elles, font partie des servants de Scar qui les manipule à sa guise même si ces dernières ne font pas leur boulot comme il le souhaiterait. Timon et Pumbaa eux sortent du lot, deux bons copains coulant une vie belle et douce, ils sont les clowns (maladroits par moment) du film, les passages avec eux sont tout bonnement hilarants.

Le décor de la savane est omniprésent et nous retrouvons à travers le désert et le coin de paradis de Timon et Pumbaa une grande différence entre les Terres mais sans vraiment être dépaysés de l'univers africain du film. La Terre des lions est vaste avec de l'herbe et de la terre autour du grand rocher de la fierté. On nous montre aussi le paysage qui évolue au fil du mouvement du soleil (lever, zénith, coucher et nuit) ainsi que l'influence du temps qui modifie en un rien de temps le décor et l'atmosphère d'une scène. Le cimetière d'éléphants, tout comme le refuge de Scar, est très sombre, c'est justement le lieu hors de la Terre des lions où l'atmosphère nous fait bien ressentir le côté dangereux. Le lieu paradisiaque perdu dans les alentours du désert est vraiment magnifique avec toutes la verdure et les cascades, ce lieu est atypique et nous montre l'état d'esprit du célèbre Hakuna matata dont parlent Timon et Pumbaa, il n'y a pas mieux comme décor pour le représenter. Le décor évolue aussi en fonction du gouvernement de la Terre des lions, Mufassa au début y gouverne avec prospérité et le décor montre une terre paisible. Une fois ce dernier mort, la Terre des lions s'assombrit et nous ne voyons plus de traces d'herbes, d'eau et des différentes espèces animales vivant en communauté avec les lions. Le retour de Simba et le combat pour récupérer la Terre des lions nous montrent le rocher en flamme et une fois que Simba triomphe, tout est brûlé mais tout renaît et c'est un nouveau départ pour la nature et pour le nouveau roi.

Tout au long du film, les sons des instruments africais en plus de leurs chants sont omniprésents, l'ambiance est làa. Les musiques sont toutes célèbres pas une seule n'est mise à l'écart. C'est un succès dont Hans Zimmer peut être fier mais Elton John et Tim Rice peuvent l'être aussi notamment pour l'Oscarisé (et ayant eu un prix au Golden Globes et Grammy Awards) « Can you feel the love tonight ». « L'histoire de la vie » peut lui aussi être adulé, c'est la grande musique et le thème principal (musicalement parlant) de ce film. « Hakuna matata » doit être la plus célèbre ou du moins la plus connue des chansons du RoiLion chanté par les fidèles Timon et Pumbaa devenu un hymne à la joie pour pas mal de Disneyfan. Il y a aussi la chanson « je voudrais déjà être roi » chantée par Simba et Nala qui voient déjà Simba accéder au trône et prendre les grandes décisions ainsi que la chanson « Soyez prêtes » chantée par Scar et les hyènes avant que Scar n'arrive au pouvoir.

Une histoire simple mais plongée dans un décor et des musiques influencés par l'univers africain, Le Roi Lion est incontestablement un classique incontournable des studios Disney. Mélangeant amour, drame et rigolade, toutes les générations peuvent passer un très bon moment ensemble devant ce film de même qu'il reste encore de nos jours, un classique indémodable et cela n'est pas prêt de s'arrêter.



disney store
PARTAGER
Fan de Disney depuis ma plus tendre enfance, il y en a peu que je n'ai pas vu. Je suis fan de la fée Clochette, Raiponce et Anna plus particulièrement de leur maladresse et leur caractère (qui me ressemble). Par contre je ne saurais vous quel est THE film que j'adore le plus il y en a tellement !