amazon disney

Walt Disney Animation affiche dumbo poster dumbo

Fiche technique.

Réalisateur : Ben Sharpsteen.
Scénaristes : Otto Englander, Joe Grant, Dick Huemer, Aurelius Battaglia, Bill Peet, Joe Rinaldi, Webb Smith et George Stallings d'après Helen Aberson.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : Oliver Wallace.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : RKO Radio Pictures.
Sortie USA : 23 Octobre 1941.
Sortie française : 25 Octobre 1947.
Titre original : Dumbo.
Durée : 1h04.
Budget : 950 000 dollars.
Recette mondiale : 653 783 dollars.
Recette USA : 800 000 dollars environ.
Entrées françaises : 3 963 262 entrées.

Résumé.

Madame Jumbo, prête à être maman, reçoit un beau matin de printemps  un éléphanteau livré par une cigogne. Malheureusement Dumbo est un éléphant qui a de très grandes oreilles, ce qui lui vaut les moqueries de tous les pensionnaires du cirque sauf d'une petite souris nommée Timothée, qui va lui apprendre que sa différence peut le rendre exceptionnel.

Achat.

Voix.

Timothée : Edward Brophy (VF : Camille Guérini (1947) et Roger Carel (1984)).
La cigogne : Sterling Holloway (VF : Maurice Nasil (1947) et Jacques Ferrière (1984)).

En savoir plus.

Dumbo est le cinquième long-métrage d'animation et quatrième "classique d'animation" des studios Disney.

1940, c'est la guerre, les films ne sont pas rentabilisés à cause des conflits dans le monde. Disney,  ayant utilisé un énorme budget pour Fantasia et Pinocchio, décide pour sortir sa maison mère de la misère, de produire Dumbo avec un budget assez dérisoire mais sans pour autant en oublier d'en faire un film de qualité. Le dragon récalcitrant ayant échoué, Walt Disney n'avait plus le choix mais un jour un de ces animateurs tombe sur une histoire pour enfants de Helen Aberson qui aborde la même histoire que celle du vilain petit canard mais avec un éléphanteau. Walt n'était pas convaincu mais décida que Dumbo serait tout de même un court-métrage. Joe Grant et Dick Huemer étaient tellement inspirés que Walt Disney se laissa séduire par l'histoire touchante de ce petit éléphanteau aux tragiques mésaventures. Dumbo sera donc le plus court des longs-métrages Disney en terme de durée mais il est un des plus grands classiques de la maison à ce jour. A sa sortie ce fut un triomphe. Tout  le monde est conquis car c'est le retour de Walt Disney dans ce qu'il sait le mieux faire : toucher les gens avec ses dessins et l'émotion brute qu'elle dégage. Au même moment l'événement qu'engendre Pearl Harbor vole la couverture du célèbre magazine Américain « Times » à Dumbo mais ce n'est rien vu que ce dernier a remis en selle les studios Disney. Grâce à lui, la maison mère en est là où elle en est aujourd'hui.

Les clowns manifestant dans Dumbo « We're gonna hit the big boss for a raise! » (« on va demander au patron une augmentation ») sont une caricature des animateurs qui ont fait grève pendant la production de Dumbo.

Dumbo est le film préféré de John Lasseter (l'un des pères des studios Pixar).

Dumbo est avec Blanche Neige et les Sept Nains, l'un des seuls Disney à avoir des décors peints à la peinture à l'eau, jugés moins chers que les autres productions.

Timothée dit à Dumbo que beaucoup de gens aux grandes oreilles sont devenus célèbres. Cette phrase serait une référence à l'acteur Clark Gable.

Dumbo est dans la WDP Circus (WDP= Walt Disney Pictures)

Timothée et Mickey Mouse ont deux points communs, Timothée a le même rire que Mickey quand il tombe dans le seau à champagne mais aussi, il tousse comme lui quand il fume le cigare que lui propose le corbeau.

Dumbo devait avoir une suite au début des années 2000. L'histoire devait mettre en scène les animaux du cirque égarés et tentant de retrouver leur chemin mais cette idée semble avoir été annulée.

Ehren Kruger (scénariste et un des principaux architectes de la franchise Transformers) a été déniché par le studio Disney pour adapter en film Dumbo. Le producteur Justin Springer (Tron l'héritage) a été chargé du projet. On le dit proche du film de 1941 mais sa petite touche originale serait de la partie. Dumbo sera quant à  lui généré par ordinateur.

Notre avis.

1941, la guerre fait rage mais les studios s'accrochent, ayant un budget serré à cause de la production de Fantasia et Pinocchio (non rentabilisée à cause de la guerre), Dumbo a été un pari pour la société Disney. L'histoire se base sur un conte adapté de l'histoire du vilain petit canard revisité avec un éléphanteau par Helen Aberson. Dumbo n'est pas un éléphanteau chanceux, il naît avec de grandes oreilles, il est séparé de sa maman et subit des humiliations plus méchantes les unes que les autres, ce qui fait que l'on s'attache très vite à ce petit sans défense. Timothée, la souris, est l'ami improbable de Dumbo. Il prend sa défense à maintes reprises et va lui faire comprendre tant bien que mal qu'il faut relativiser et que ses oreilles sont un atout et non une faiblesse.

Le thème de ce classique est l'amour en général (autant maternel qu'amical). Madame Jumbo prend la défense de son petit et finit en « prison », Timothée pris de sympathie pour le petit éléphant va prendre sa défense. Ce Disney est court mais nous avons beaucoup d'émotions différentes qui s'entrechoquent, un coup nous serons bouleversés et tout de suite après nous serons transportés dans l'ambiance du cirque plus comique. Les hommes, on ne les voit pas beaucoup à la lumière (sauf le patron du chapiteau et quelques enfants), souvent tapis dans l'ombre : ce sont les personnages les plus menaçants du film. Les animaux sont mis en avant notamment les mamans et leurs bébés, mais on aperçoit souvent les éléphantes qui jacassent et papotent notamment sur Dumbo et ses péripéties sans pour autant chercher à l'aider.

Les musiques sont à l'image des classiques de Walt Disney. La musique de cirque est présente afin de nous laisser pendant tout le film dans l'ambiance du chapiteau mais la chanson phare chantonnée tout au long du court métrage « Le train du bonheur », est celle qui ressort le plus. La musique la plus marquante serait « Mon tout petit » qui est jouée pendant les courtes retrouvailles entre Dumbo et sa maman ;  elle nous arrache une petite larme, ce passage est le plus émouvant du film. « La marche des éléphants » serait un ovni dans ce métrage et nous ferait un peu penser à Fantasia avec ses illustrations qui vibrent au rythme de la musique.

Quatrième grand classique d'animation des studios Disney, Dumbo réalise un parcours étonnant. Avec un budget très serré et une durée de film minimale, Disney est parvenu à retrouver la notoriété acquise à ses débuts dans l'animation. Un célèbre classique mélangeant humour et émotion qui nous apprend à ne pas prendre en compte les critiques et que notre différence est une force.



disney store
PARTAGER
Fan de Disney depuis ma plus tendre enfance, il y en a peu que je n'ai pas vu. Je suis fan de la fée Clochette, Raiponce et Anna plus particulièrement de leur maladresse et leur caractère (qui me ressemble). Par contre je ne saurais vous quel est THE film que j'adore le plus il y en a tellement !